Ligier JS P320 ELMS Inter Europol Competition Monza Win

ELMS : Pole, victoire et podium complet pour la Ligier JS P320 à Monza

3 juillet 2022 - Les équipes Ligier réalisent un sans-faute e lors des 4 Heures de Monza, troisième rendez-vous de l'European Le Mans Series sur le Temple de la Vitesse, en Italie. COOL Racing s'offre sa troisième pole position consécutive avec la Ligier JS P320 #17. Qualifiée deuxième, la Ligier JS P320 #13 d'Inter Europol Competition exécute une course parfaite de bout en bout et décroche sa première victoire de la saison. A ses côtés, deux autres équipes Ligier goutent pour la première fois au podium, la #6 de 360 Racing et la #11 d'Eurointernational. La #5 de RLR MSport signe le tour le plus rapide en course..

Samedi 2 juillet, Malthe Jakobsen prend de nouveau l'avantage en qualifications aux commandes de la Ligier JS P320 #17 de COOL Racing qu'il partage avec Maurice Smith et Michael Benham. Pour sa troisième pole position consécutive, le jeune danois réalise le tour le plus rapide en 1:43.627, devant Guilherme Oliveira au volant de la #13 d'Inter Europol Competition.

Départ en flèche de la #13 d'Inter Europol Competition

Dimanche matin, les voitures se préparent pour les 4 Heures de Monza. La journée s'annonce très chaude et la course physiquement éprouvante pour les pilotes. La Ligier JS P320 #13 d'Inter Europol Competition (Nicolas Pino, Charles Crews et Guilherme Oliveira) exécute un départ impeccable et ravit la tête de la catégorie à la #17 de COOL Racing. La #2 de United Autosports (Bailey Voisin, Joshua Caygill et Finn Gehrsitz) est troisième devant la #7 de Nielsen Racing (Anthony Wells et James Littlejohn), qui gagne quatre places. Après seulement quelques minutes de course, la #15 de RLR MSport rentre dans les stands pour un problème de surchauffe.

La course est marquée par une première période sous safety car d'une dizaine de minutes. Au restart, la Ligier JS P320 #2 dépasse la #17 et s'empare de la deuxième position. Si la #13 d'Inter Europol Competition conserve la tête, sa voiture sœur la #14 (James Dayson, Mateusz Kaprzyk et Noam Abramczyk) est victime d'un crash dans la première chicane. Le safety car revient sur la piste et la LMP3 de l'équipe polonaise abandonne.

Remontada de la #27 de COOL Racing

Quinze minutes après, nouveau drapeau vert. Les Ligier JS P320 #2 et #17 reprennent leur duel pour la deuxième position, mais la LMP3 de United Autosports résiste. Derrière, la deuxième voiture de COOL Racing, la #27 avec Antoine Doquin (Nicolas Maulini et Jean-Ludovic Foubert) opère une belle remontée. Partie dernière de la catégorie, elle se glisse parmi ses concurrentes jusqu'à s'installer dans le top 3. Elle dérobe la troisième position à sa voiture sœur puis dépasse la #2 de United Autosports. C'est alors qu'intervient un nouvel incident : l'autre voiture de l'équipe britannique, la #3 (Bailey Voisin, Joshua Caygill et Finn Gehrsitz) perd le contrôle et heurte la barrière dans la Variante Ascari.

Les LMP3 effectuent leur premier arrêt au stand sous safety car. La #13 perd momentanément le lead et redescend en troisième position, derrière la #2. Alors que la fin de la deuxième heure approche, un Full Course Yellow est déployé après une sortie de piste de la #17 de COOL Racing. C'est avec amertume que l'équipage doit abandonner. La #13 revient alors à la charge. Elle dépasse la #2 et renoue avec la tête de la catégorie. La voiture de United Autosports entre dans les stands, ce qui permet à la #6 de 360 Racing de s'installer en deuxième position.

Une course perturbée par plusieurs incidents

Les Ligier JS P320 #5 de RLR MSport (Michael Jensen, Nick Adcock et Alex Kapadia), #2 de United Autosports et #27 de COOL Racing se lancent dans une bataille endiablée pour la troisième place. La #2 prend le dessus et creuse l'écart. C'est désormais pour la quatrième position que se battent la #5 et la #27.

Une heure et demi avant la sortie du drapeau à damier, la Ligier JS P320 #13 passe de nouveau dans le stands. Moins de dix secondes derrière elle la #6 prend la tête avant de s'arrêter elle aussi, un tour plus tard. Elle laisse le lead à la #2, qui prend les rênes de la catégorie pendant une quinzaine de tours. Les deux voitures d'Eurointernational, la #11 (Max Koebolt et Jérôme de Sadeleer) et la #10 (Glenn Van Berlo, Xavier Lloveras et Adrien Chila) sont maintenant troisième et cinquième. Une nouvelle période sous safety car démarre après la sortie d'une LMP3 dans le bac.

Succession de leaders en fin de course

Dernier effort pour les concurrents qui entrent dans la dernière heure de course. Dans la catégorie LMP3, la bataille est acharnée entre les Ligier JS P320 #13, #6, #11, #2 et #10. Tout se joue sur les arrêts au stand. La #13 ouvre le bal, suivie par la #6. C'est alors la #11 qui prend la tête. L'espoir d'un double podium se dessine pour l'équipe Eurointernational, qui voit sa voiture #10 en troisième position. Mais la course n'est pas terminée. La #2 de United Autosports réussit à se hisser en première position, mais un tête-à-queue vient éliminer ses chances de remporter la victoire.

Et c'est la Ligier JS P320 #13 d'Inter Europol Competition qui sort son épingle du jeu. Guilherme Oliveira emmène son équipe vers la victoire et franchit la ligne d'arrivée le premier avec 9 secondes d'avance sur la #6 de 360 Racing. Une première place méritée pour l'équipe polonaise, à qui la victoire avait échappé de justesse lors de la manche d'ouverture des 4 Heures du Castellet, en avril. 360 Racing et Eurointernational, avec la #11, montent pour la première fois de la saison sur le podium sur la deuxième et troisième marche. Alex Kapadia dans la #5 de RLR MSport exécute le tour le plus rapide en course en 1:46.667.

La prochaine manche de l'European Le Mans Series se tiendra à Barcelone, en Espagne, le 28 août prochain.

Pour les résultats complets, CLIQUEZ ICI.

 

Pour plus d'informations sur la Ligier JS P320, CLIQUEZ ICI.