Riley Daytona WP

Nouvelle victoire aux 24 Heures de Daytona et top 4 100% Ligier JS P320

Le 30 janvier 2022, Ligier Automotive ajoute une nouvelle victoire aux 24 Heures de Daytona à son palmarès. Après sa victoire au général en 2016 avec la Ligier JS P2, le constructeur français s'offre sa deuxième victoire consécutive dans la catégorie LMP3 avec l'équipe Riley Motorsports et sa Ligier JS P320 #74. Pour la manche d'ouverture du championnat américain, l'équipe américaine, les cinq Ligier JS P320 sur les 9 LMP3 engagées font honneur à la marque tricolore. Sur les 24 heures de course, les Ligier JS P320 ne lâchent la première place à la concurrence que pour 3 tours ! La Ligier JS P320 #74 victorieuse signe le meilleur temps en course, une seconde plus rapide que le meilleur temps de 2021.  La #33 de Sean Creech Motorsport termine deuxième, suivie par la #54 de CORE Autosport. La #36 d'Andretti Autorsport, qui avait décroché la pole position à l'issue de la course qualificative la semaine passée, termine au pied du podium à la quatrième place.

Samedi 29 janvier à 13h40 (heure locale), le rendez-vous tant attendu est arrivé : le départ des 24 Heures de Daytona 2022 est donné. C'est seulement la deuxième année que les LMP3 nouvelle génération sont acceptées dans le championnat américain d'endurance par excellence. En piste, neuf LMP3 sont prêtes à s'affronter, dont cinq Ligier JS P320 engagées par cinq équipes américaines différentes.

La grille de départ est déterminée par les résultats de la course qualificative qui a eu lieu le dimanche 23 janvier à l'occasion du ROAR. Course remportée par la Ligier JS P320 #36 d'Andretti Autosport (LIRE L'ARTICLE ICI).

Domination de la Ligier JS P320 #74 de Riley Motorsports

Partie huitième LMP3, la Ligier JS P320 #74 de Riley Motorsports (Gar Robinson, Felipe Fraga, Kay van Berlo et Michael Cooper), réalise un très beau départ et s'empare de la première place à la fin de la première heure. Mais les autres équipes Ligier ne sont pas prêtes à renoncer à la victoire aussi vite. La #74 perd du terrain avant de rejouer dans le top 3. A partir de la onzième heure, elle s'installe en tête de la catégorie LMP3. Et le restera pendant toute la deuxième moitié de la course. Elle gagne la mythique épreuve pour la deuxième année consécutive et signe le meilleur tour en course en 1 :42.133, plus d'une seconde plus vite que le meilleur temps en course en 2021.

« Il n'y a pas une seule course facile à gagner sur le calendrier », explique Gar Robinson. « Mais quand vous la faites avec l'équipe que nous avons (...) et toute la préparation en amont, il y a des résultats. (...) Ces LMP3 sont des voitures incroyables. Cette course ressemblait plus à une course sprint de 24 heures. Nous avons tous donné notre maximum. »

Deuxième place pour Sean Creech Motorsport

Partie depuis la cinquième place, la Ligier JS P320 #33 de Sean Creech Motorsport (Joao Barbosa, Malthe Jakobsen, Sebastian Priaulx et Lance Willsey) réalise une très belle course. Lors des premières douze heures, la LMP3 à la livrée étoilée oscille entre la première et la quatrième place. À mi-course, l'équipe est troisième. Mais elle n'a pas dit son dernier mot. Dans les ultimes minutes de la course, elle dépasse la #54 de CORE Autosport et s'arroge ainsi la deuxième place. Sean Creech Motorsports s'offre e sa deuxième place consécutive, la #33 ayant terminé deuxième des 24 Heures de Daytona en 2021.

« C'était l'une des courses les plus dures avec les températures froides de la nuit », assure Joao Barbosa. « Nous avons vraiment dû gérer les pneus, mais c'était la même chose pour tout le monde. C'est un moment un peu aigre-doux. Vous voulez toujours gagner, mais c'est une course si difficile que finir sur le podium avec cette équipe témoigne vraiment de tout le travail qui a été fourni. Nous avons manqué de chance avec les drapeaux jaunes et d'un peu de vitesse à la fin. Mais nous essaierons à nouveau l'année prochaine. »

CORE Autosport surmonte les obstacles et termine troisième

Course mouvementée pour la Ligier JS P320 #54 de CORE Autosport (Jon Bennett, Colin Braun, George Kurtz et Nic Jonnsson), qui démarre les 24 Heures de Daytona avec une crevaison à la sixième minute. Peu de temps après, alors que la course est sous drapeau jaune la #54 est percutée à l'arrière par une GT. Les dégâts, au départ mineurs, vont s'aggraver au fil des heures. Malgré cela, la #54 se hisse à la deuxième place de la catégorie. Mais elle fait l'objet d'une première pénalité pour excès de vitesse dans la pitlane. Douze heures après le départ, elle est quatrième. Elle remonte en deuxième position dès la quatorzième heure et se bat pour la première place. Mais les dégâts liés à la collision en début de course rendent le pilotage plus difficile et une nouvelle pénalité est donnée à l'équipe. La #54 passe la ligne d'arrivée en troisième position.

« Bien sûr, nous sommes un peu déçus du résultat, mais la déception vient du fait que nous avions un très bon rythme dès la première heure. Je suis très fier de l'équipe. Tout le monde a joué son rôle, mais c'est la loi de la course. Je suis heureux d'être sur le podium et satisfait de l'effort fourni. Je pense que cela mènera à de meilleures choses à Sebring. », explique Jon Bennett.

Andretti Autosport au pied du podium

Partie de la pole position, la Ligier JS P320 #36 d'Andretti Autosport (Jarett Andretti, Josh Burdon, Rasmus Lindh et Gabby Chaves) perd la tête face à la #74 de Riley Motorsports. Elle retrouve la première place dès la quatrième heure puis recule dans le classement après un problème électrique qui la force à s'arrêter. À mi-course, elle est cinquième. Elle remonte d'une place dans la deuxième moitié de l'épreuve et termine au pied du podium.

Déconvenues pour Performance Tech Motorsport

La Ligier JS P320 #38 de Performance Tech Motorsport (Dan Goldburg, Hikaru Abe, Garett Grist et Nico Pino) termine les 24 Heures de Daytona sur une note amère. Partie du fond de la grille, elle remonte dans le classement jusqu'au top 3. Mais dans la nuit, elle est victime d'une collision avec une LMP2 et souffre de gros dégâts à l'arrière gauche. Après plus d'une heure dans les stands, la #38 retourne sur la piste. Mais de nouveaux problèmes liés à cette collision apparaissent et forcent l'équipe à s'arrêter plusieurs fois dans les stands. Finalement, la #38 abandonne à moins de deux heures de la sortie du drapeau à damier.

« La pilule est difficile à avaler quand on arrive aussi loin et qu'on ne peut pas passer la ligne d'arrivée », regrette le directeur de l'équipe Brent O'Neill. « Nous étions dans le top 3 lorsqu'une LMP2 nous a sortis la nuit dernière. Après cela, il a fallu combler le retard tout en essayant de garder sous contrôle les problèmes de la voiture. Je suis vraiment fier de l'équipe qui a persévéré […]. Les conditions étaient vraiment difficiles pour eux et pour les pilotes. »

Avec cette troisième victoire aux 24 Heures de Daytona, la campagne américaine du constructeur français démarre sur les chapeaux de roue.

Les Ligier JS P320 de l'IMSA WeatherTech SportsCar Championship se retrouveront du 16 au 19 mars prochain pour la deuxième manche du championnat : les 12 Heures de Sebring. En 2021, c'est la Ligier JS P320 #54 de CORE Autosport qui avait remporté l'épreuve, suivie de deux autres Ligier JS P320.

Pour les résultats complets de la course, CLIQUEZ ICI.

Pour plus d'informations sur la Ligier JS P320, CLIQUEZ ICI.